DSC_0005 DSC_0063DSC_0059petits arrangements géorgiens, mister Akhaki se lançe Dans le tourisme. Suite à la crise cet ancien ingénieur BtP nous montre les usines désaffectés type soviétique qui jonchent la route.et malheuresement , une lada jaune sur laquelle il ajoute un bel écriteau “tour operador”, quelques cartes chopées à l’office du tourisme et nous voilà partis pourDSC_0022 Mtskheta. Deux églises y sont déclarées patrimoine de l’Unesco. Et notamment celle créée sur le tombeau de  Sainte Sidonie, la cathédrale de « Svetitskhoveli ». En effet selon les Saintes Ecritures, les habits de Jésus furent partagés en 4 et joués au dés par les soldats romains. La chemise faite d’une seule pièce fut donnée à Elias, un juif de Mtskheta, le frère de Sidonie qui la ramena jusqu’en Géorgie. Sa soeur mourut en serrant la tunique dans ses bras et fut enterrée avec. Je ne leur ai pas demandé si cela avait été daté au carbonne 14 en me disant que cette histoire n’avait rien à envier à celle de Turin . En tout cas la dévotion est réelle, les icônes sont embrassées avec solennité, les femmes se voilent en entrant et certaines nonnes vêtues tout en noir nous rappelle notre passage au moyen-orient. Et c’est une femme qui a christianisé le pays au 4ème siécle St nino de capados ou nina. Derrière l’église, plusieurs familles s’agenouent devant la tombe d’un moine illustre dont la sainteté est en cours d’examen chez le patriarche orthodoxe géorgien prénomé “catholicus” (ça ne s’invente pas). Chacun pose sa main sur la terre encore apparente, j’en fais de même ainsi que marceau amusé et je crois y sentir un picotement étrange…on me regarde l’air grave, marceau a un peu trop enfoncé sa main. DSC_0082  DSC_0094